Et si à la fin c'était le petit qui gagnait ? Et si ce n'était pas forcément le fric qui décidait de tout ? Et si on pouvait se passer de stars au profit de joueurs joueurs complémentaires qui se sortent les tripes sur le terrain ?
Tout ça, ça se produit parfois dans certains sport, mais en foot, pas possible. Les joueurs de Leicester ne savait pas que c'était impossible, alors ils l'ont fait. 130 millions de budget (l'équivalent du budget de l'OM mais en Angleterre c'est minuscule), un recrutement de seconds couteaux transformés en fines lames par Claudio Ranieri, l'entraineur éternel looser qui a cette année su tirer 150 000 % de son effectif. Bons derniers en milieu de saison dernière, ils ont commencé leur fulgurante remontée en fin de saison, tel le boulet de canon de Mario Kart, pour ne plus s'arrêter.
Le titre de champion d'Angleterre, même si ce n'est qu'un one-shot, est un réel plaisir pour tout le monde. Imaginez-vous Reims ou Guingamp dominant nettement le PSG en 2017 ? On aimerait, non ?

 

Champion I Leicester c'est MAG-HIS-TO-RI-QUE !

Il aura fallu attendre la 36 ème journée pour voir les joueurs de Leicester City remporter le championnat de Premier League. Après un match nul face à Manchester United, dimanche (1-1), Leicester devait espérer que Tottenham ne remporte pas sa confrontation à Chelsea. Bingo, 2-2.

http://surfacemagazine.fr